top of page

Articles>>Espace Intérieur

 Quel est votre  
 Espace Intérieur ?

"L'espace est l'ordre des choses qui coexistent."

Gottfried Wihlem Leibniz

Espace_edited_edited.jpg

"En changeant l'intérieur, on change l'extérieur

En rénovant l'âme, on rénove le monde "

BullCoaching

De nos jours, on nous demande de nous focaliser tant sur nos infinies possibilités que sur les potentiels liés à celles-ci.

Tout est possible dans l’absolu si nous nous ouvrons à notre espace intérieur. Il nous arrive parfois de poser des résistances telles que :  

– On n’y croit pas suffisamment fort
– On ne se croit pas digne
– On pense ne pas avoir les ressources nécessaires
– On croit que ça va être long et laborieux
– On abandonne au 1er obstacle ..

– On manque de confiance, etc..

La plus grosse erreur serait de prendre comme point de départ le manque, l’absence, le vide.. Devenez observateur et prenez conscience des vibrations négatives à éviter si vous entretenez comme point de départ des croyances telles que celles notées plus haut.

Notre pouvoir intérieur est une énergie infinie lorsqu’on l’utilise de la meilleure manière, cela permet à notre corps d'être notre véhicule sur Terre.

L’inspiration est également illimitée. Et quand on se place dans un espace plein, abondant avec tous les possibles, on vibre sur une toute autre fréquence, qui fait TOUTE la différence !

La vivre pleinement de l’intérieur, la vibrer, la ressentir en soi, dans son corps & dans toutes ses cellules nous permet de nous accomplir et de réaliser nos rêves au travers cette énergie qui nous compose.

Sur une échelle de 1 à 5, à combien estimez-vous votre disponibilité à être dans la relation avec une autre personne à un instant donné ?

Disponibilité en temps, en énergie, en capacité d’écoute, en émotions, en empathie, bref en tout ce qui fait que vous êtes connecté avec votre interlocuteur.

Évaluer cette disponibilité vous permettra d’être le plus ajusté possible dans la relation dès l’instant où vous entrez en contact avec quelqu’un. 

Ajusté pour Lui/Elle, ajusté pour Vous ET ajusté pour la Relation

Je voudrais une Relation sur-mesure, SVP!

- Ajusté pour lui, car même si vous n’êtes pas (ou peu) disponible, il se sentira respecté et reconnu dans son besoin de communiquer et d’être en relation avec vous. Du coup, il pourra plus facilement reporter sa demande (s’il en a une) ou partager son besoin sans ressentir une quelconque forme de frustration (souvent à l’origine de conflit).

Bien entendu, si vous êtes disponible à 100%, l’Autre se sentira alors en confiance et votre échange n’en sera que plus riche.

- Ajusté pour vous, car vous respectez alors vos propres besoins du moment; besoin de prendre du recul, besoin de réguler vos émotions, besoin de vous donner du temps, besoin de vous recharger en énergie, besoin d’analyser la situation, etc.. Respecter vos propres besoins revient au final à vous respecter vous-même. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous avons tous nos fantômes qui prennent plus ou moins d’espace dans notre intérieur.

- Ajusté pour la relation car en combinant ces deux premiers éléments, il y a de grandes chances que la relation en tire bénéfices. Elle prendra la couleur de l’authenticité et évoluera vers plus de fluidité et de cohérence dans les futurs échanges que vous aurez avec votre interlocuteur.

Comment évaluer votre espace intérieur ?

Voici un petit modèle à 5 niveaux pour évaluer au plus juste votre disponibilité dans la relation. C’est un modèle issu de la CNV (Communication Non Violente)

 

Niveau 5 : vous êtes dans l’empathie

Vous avez suffisamment d’espace en vous pour être pleinement en présence avec l’Autre et lui offrir votre écoute inconditionnelle.

L’empathie est un trait de personnalité caractérisé par :

- la capacité à ressentir une émotion appropriée en réponse à celle exprimée par autrui,

- la différence à faire entre soi et autrui en étant conscient de la source de l’émotion et en décodant l’émotion de l’Autre

- la régulation de nos propres réponses émotionnelles.

Niveau 4 : vous êtes dans l’honnêteté

Vous n’êtes pas pleinement disponible pour accueillir ce que votre interlocuteur a à partager. En revanche, vous avez suffisamment d’espace en vous pour exprimer vos sentiments et besoins.

Bien sûr, il y a la manière de le faire. Comparez ces deux propositions :

Il y en a une qui est un peu plus adaptée que l’autre, n’est-ce pas ?

1) “Oh! Qu’est-ce que t’as ? T’as les c… à l’envers ? Tu me fais *%!$^/. Je me casse !!!”

2) “Quand j’ai entendu tes propos, je me suis senti en colère. J’ai besoin de prendre un peu de recul pour poser les choses et je reviendrai vers toi un peu plus tard.”

La première générera presque à coup sûr un retour du même ordre, des pics de stress, une réponse émotionnelle exacerbée et un accident relationnel. Notez aussi le TU qui tue (T’as… TU me…. ).

La seconde proposition, quant à elle,  reflète plutôt la prise de responsabilité du ressenti lié à la situation (J’AI entendu…JE me suis senti… J’AI besoin…. JE reviendrai… ) et annonce un comportement qui préserve la qualité relationnelle.

 

Niveau 3 : vous êtes dans l’auto-empathie

Vous êtes dans l’incapacité temporaire d’exprimer ce qu’il se passe en vous honnêtement. En revanche, l’espace intérieur qu’il vous reste vous permet de faire preuve d’empathie vis-à-vis de vous-même.

Peut-être qu’il vous est difficile d’exprimer vos sentiments ou besoins. Ceci pour tout un tas de raisons issues de vos fantômes placardés : culpabilité, peur de décevoir, peur de ne pas être aimé, confusion sur les différents sentiments qui se bousculent, etc..

Pour autant, il vous est encore possible d’être à votre propre écoute et juste de prendre conscience que ce que vous vivez à cet instant précis ne vous convient pas.

Vous restez dans la relation et vous vous protégez suffisamment bien pour pouvoir réguler vos émotions et établir une sorte de bulle protectrice autour de vous. Cette bulle empêche tous les éléments potentiellement toxiques issus de la situation de venir vous polluer l’esprit.

À terme, l’énergie psychique que vous aurez employée pour faire tout ce petit travail vous aura peut-être fatigué, mais votre estime de vous restera intacte et après un moment de ressourcement dont vous seul avez le secret, vous repartirez pimpant(e).

 

Niveau 2 : vous êtes dans la demande d’empathie

À ce niveau, il n’y a plus assez de place en vous pour être à l’écoute de vous-même. Il vous est impossible de vous mettre en lien avec vos propres sentiments et besoins.

Du coup, c’est un peu la Techno Parade dans votre tête, votre cœur et votre corps. Tout se mélange, tout se bouscule et vous avez un peu l’impression qu’un tourbillon vous entraîne dans les ténèbres.

Dans cette chute, il y a quand même une branche sur laquelle vous pouvez encore vous accrocher. Celle qui consiste à demander à une tierce personne d’éclairer la situation relationnelle que vous vivez dans la difficulté, voire la douleur. Cette demande peut être faite auprès d’un ami, d’un membre de votre famille, d’un professionnel de l’accompagnement, bref de toutes personnes en qui vous avez suffisamment confiance pour demander de l’empathie envers vous.

Cet espace que cette personne de confiance vous offrira, vous permettra de déposer tout ce brouhaha intérieur et d’en trier les éléments. Vos principales actions seront de jeter ce qu’il y a à jeter, garder ce qu’il y a à garder… et prendre suffisamment de recul pour savoir faire la distinction entre les deux.

 

Niveau 1 : vous dites STOP !

Dernier niveau dans la disponibilité que vous pouvez avoir dans la relation. D’ailleurs, il n’y a là plus aucune place pour quoi que ce soit ! 

Vous êtes complètement submergé par vos émotions et n’avez plus aucune disponibilité en temps, en énergie, en empathie ou en capacité d’écoute pour continuer la relation.

Ici, nous sommes à la frontière de la survie. Et qui dit survie, dit première action naturelle et instinctive pour se préserver : la FUITE !

Oui, il n’y a pas de honte à fuir une situation que nous évaluons comme nocive pour notre équilibre. Vous pouvez alors vous extraire de la relation en informant votre interlocuteur que vous n’êtes pas en mesure d’entamer ou de continuer la relation et, qu’en ce qui vous concerne, vous en restez là. Vous pouvez aussi choisir de remettre à plus tard l’échange que vous avez avec lui.

Coaching & développement Personnel

Nous nous fions trop à la réalité extérieure, alors qu’existe une autre réalité, intérieure celle-là, qui nous appartient car elle est le reflet de notre véritable identité. Pour y accéder, il est nécessaire de changer notre regard sur le monde et de le tourner vers l’intérieur de notre être, pour prendre conscience de ce que l’on est vraiment.

Ce chemin passe naturellement par l’application de grands principes : le libre arbitre, la pleine conscience, l’acceptation, le détachement et le lâcher-prise, la communication non-violente et la communication créative, le pouvoir de l’amour, du pardon et de la gratitude.

Encore faut-il aussi, retrouver notre âme d’enfant, regarder le monde avec les yeux du cœur, oser reconsidérer nos croyances, utiliser la loi universelle de l’attraction pour recréer notre vie...

Ici, le Coaching de Vie prend son importance et son utilité dans cette phase où vos propres peurs et incertitudes vous rendent incapable d’y parvenir. Être en accord avec ce que vous sentez, ce que vous pensez et ce que vous faites, c’est être authentique, c’est être vrai, c’est vivre en harmonie et être soi-même.

L'Energie du Changement

bottom of page