top of page

Dossier Parents>>Gérer les caprices infantiles

Comment Gérer les Caprices de son Enfant ?

Gestion des Caprices Coaching enfants

Il est important de connaître l’explication scientifique du caprice de l’enfant.

La partie du Cerveau appelée  « Lobes temporaux et frontaux du Néocortex » qui nous permet de réguler nos émotions, n’est pas encore développée chez les petits.

On aura beau leur dire d’arrêter leur caprice d’enfant, de se calmer, de se raisonner, cela n’aura pas beaucoup de résultats !

Ce n'est pas que nos enfants ne veulent pas nous écouter, c'est simplement que leur cerveau

ne leur permet pas encore de se raisonner !

La bonne nouvelle, c'est qu'on peut les aider à développer cette partie du cerveau et à maîtriser davantage leurs émotions, pour qu’elles ne se transforment plus en grosse colère, tapes, morsures, et autres…

Mais alors, comment éviter des situations grotesques et les aider à mieux maîtriser leurs émotions ?

Aidez votre enfant à Prendre Conscience de ce qu'il ressent

Les caprices infantiles et leurs mauvais comportements sont généralement dûs à une émotion dont ils n’ont pas pleinement conscience. Cela peut nous arriver aussi en tant qu'adulte ! Par exemple, il peut nous arriver d'être énervé contre un collègue, lui parler avec un brin d’agressivité, sans être vraiment conscient de la raison. Et puis,  avec du recul, quand on y réfléchit, on comprend que l’on est énervé contre lui car on le trouve trop intrusif, ou parce que l’on n’a pas aimé l’une de ses réflexions...etc. C’est en faisant ce premier pas de prise de conscience des émotions négatives qui nous traversent que l’on va pouvoir prendre du recul et réagir moins impulsivement.

 Expliquer à un enfant ce qui est “bien” ou “mal est souvent subjectif. 

Expliquez oui mais pas que ! Proposez-lui aussi une alternative ! 

Je vous ai mis en évidence quelques exemples & situations pour vous diriger vers des possibles.

Bien sûr, tout cela ne suffit pas à éradiquer tout mauvais comportement chez son enfant Il faut déjà comprendre les vraies raisons d'une attitude négative.

Lors de mes Séances, j'applique cette approche 

méthodique : "Augmenter le Champs de Conscience". Faire prendre Conscience à l’enfant de son Émotion est primordial si vous souhaitez qu'il puisse les gérer dès maintenant.

Les bénéfices du Coaching sont très productifs dans ce contexte. Tout en adoptant une posture d'encadrement neurosensoriel et d'analyse comportementale à travers les outils adaptés, l'enfant apprend à transformer ses attitudes négatives en bienveillantes. 

"

"

 

Comprendre son Enfant et mettre des Mots sur ses Emotions peut nous Sauver de Situations Grotesques !

Prenons un exemple, imaginons que votre fille s’empare d’un petit dessin qu’une de

ses camarades veut offrir à sa maîtresse, et ne veut pas le rendre !

Devant l’attente normalement pressante de sa camarade qui veut offrir et accrocher son

fameux dessin au mur, vous tentez de raisonner votre fille qui refuse avec insistance et sans succès !

vous employez la force :

 "Bon, je vais devoir te le prendre des mains, c’est dommage"

Et, bien sûr, cela se termine en drame…!

Après coup, vous vous reprochez de ne pas avoir une fille plus docile, mais plutôt

d’avoir oublié d’être empathique !

Dans la même situation, disons que vous adoptez une attitude d'approche différente, cela pourrait donner :

 "Je comprends que tu veuilles le garder. Tu aurais aimé, toi aussi,

offrir un dessin à la maîtresse. C’est cela ?"

Redescente de la pression garantie ! 

Quelle différence ?

Elle aurait compris cette jalousie qu’elle ressentait, dont elle n’avait peut-être même pas conscience.

Elle se serait senti comprise ! Et ainsi, cela laisse place à une alternative :

"Tu sais, c’est très gentil de ta part de vouloir faire plaisir à ta maîtresse.

Si tu veux, ce soir, on lui fera un super beau dessin et tu pourras lui donner demain !

On n’oubliera pas, d’accord ? "

Essayez de penser à ce que vous pourriez gagner en temps et en énergie avec cette approche.

Mais également offrir à votre fille une responsabilité plaisante.

En utilisant la force, le chantage ou autre, vous ne faites qu’alimenter sa colère intérieure. 

En utilisant la compréhension, vous augmentez d’abord vos chances d’arriver à vos fins (qu’elle rende le dessin), et ensuite que, la prochaine fois, au lieu de s’emparer d'un dessin, elle exprime ses émotions car elle aura appris à mettre des mots dessus :

"Maman, moi aussi j’aimerais bien faire un dessin à ma maîtresse ! "

Et ainsi, on évite que l’émotion négative s’exprime à travers un mauvais comportement.

Je vous invite également à visiter les dossiers complémentaires à la Gestion des Émotions Infantiles que vous trouverez dans cette rubrique "Parents".

Pourquoi Expliquer ne Suffit Pas ?..

 

Essayez de chercher davantage à le comprendre qu’à le critiquer.

C’est ainsi qu’il apprendra à se comprendre lui-même et à comprendre

les autres. 

Parce que ravaler sa colère n’est jamais bon ! Elle stagne dans un coin de

notre tête et s’exprime alors d’autres façons ou à travers d’autres symptômes tout aussi négatifs. Raison pour laquelle le principal rôle des Coachs est justement d’exhumer ce qu'ils ont enfoui au fond d’eux lors du ressentie

non exprimé. 

Alors quelles solutions avez-vous face aux mauvais 

comportements de vos enfants ?

Raisonner un enfant en plein pic d’émotion, tout comme raisonner un adulte en colère, est souvent peine perdue. Le premier objectif éducatif est d’aider votre enfant à exprimer ses émotions par d’autres moyens

qu’en se disputant ou en installant une colère.

Proposez-lui des alternatives ! 

Même s’il n’y a pas de "méchanceté". Prenons à nouveau une situation : 

Vous êtes au Parc avec votre fils qui finit par se chamailler avec un autre enfant !

Vous lui en demandez la raison, et il vous répond qu'ils sont en train de s'amuser sans méchanceté.

Plutôt que de lui dire d’arrêter et de lui expliquer que : "Taper ce n’est pas bien !"

Optez pour : "Regarde, le petit garçon n’a pas l’air d’aimer ça du tout ! Tu peux lui faire des chatouillis si tu veux, c’est beaucoup plus drôle". 

Bonne pioche ! cette phrase peut lui suffire d’arrêter son comportement et de le remplacer par des chatouillis,

ce qui peut ne pas plaire à l'autre, mais au moins, ce n’est pas douloureux. A vous de trouver l'alternative idéale

en fonction du cas et du tempérament de votre enfant. 

Par exemple, si vous dites à votre enfant : "On ne tape pas !" 

Il est fort probable que face au coup agressif de sa sœur hier, il n’aurait pas pris le parti de rigoler.

Pourquoi lui se ferait-il gronder quand il tape et pas sa sœur ?

Il serait probablement venu se plaindre à vous pour trouver justice.

De plus, que penser des chatouillis sur son copain ? Est-ce bien ou mal d'en faire ?

Peu de choses, au final, sont   « bien » ou « mal » dans l’absolu.

L’important, me semble-t-il, c’est ce que l’autre ressent par rapport à la situation.

Il n’y a pas de Vérité absolue, tout dépend des Circonstances.

Et c’est cela que nous devons enseigner à notre enfant : être capable d’évaluer si ce qu’il fait est agréable ou non pour son entourage :

"Regarde le petit garçon : est-ce que tu penses qu’il trouve drôle

que tu l’asperges d’eau, ou plutôt qu’il n’aime pas ? "

C’est beaucoup plus utile que de lui apprendre, que de lui enseigner qu’une bataille d’eau, c’est “mal”. D’autant que dans certaines circonstances,

une bataille d’eau c’est tellement amusant !

Nuage de Coach

Olga Bull Coach

Prélude

au

Neurosensoriel

Permettons à nos enfants de Maîtriser leurs Comportements 

Certes, ce n’est pas simple à appliquer ! D’abord parce que dans notre vie effrénée, on est souvent pressé, et que l’on ne prend pas le temps de dire les 3 phrases qui pourraient justement nous en faire gagner.

Et puis parce qu’il faut avoir l’esprit suffisamment ouvert et attentif au moment présent pour chercher à comprendre notre enfant, plutôt que de

se focaliser sur l’étape d’après.

Enfin, malgré tout cela, il n’est pas toujours simple de comprendre notre enfant, car peut-être que dans l’enfance, personne ne nous a appris à être empathique (= savoir détecter les émotions des autres). 

Raison de plus pour changer notre façon de réagir, et ne pas répéter le même scénario avec nos enfants.

Être capable d’appréhender et de comprendre l’émotion de l’autre est une qualité précieuse. C’est évidemment très difficile de pratiquer cette empathie lorsqu’on est en pleine crise, submergé par ses propres émotions.

Dans ce cas, aidons dans un premier temps, notre enfant à retrouver son calme et parlons un peu plus tard, à tête reposée et coeur apaisé, de ce qu’a vécu l’autre.

Pour encourager un changement comportemental, rien de tel que de montrer l'exemple et de rester convaincus qu’il sera capable de le faire.

Prenons soin de nous, faisons des pauses afin que, lorsque nous sommes avec notre enfant, nous le soyons totalement.

...

L'Energie du Changement

bottom of page