top of page

Trucs de Coach>>Améliorer sa Voix

Comment Améliorer sa Voix ?  

Voici 9 Méthodes utiles.

Ancre 1

Connaissez-vous l'Effet de votre Voix sur vos Auditeurs ?

Notre voix est notre instrument, mais elle est aussi un muscle !

Développer une intonation et une diction parfaites prend du temps.

Avec un peu d'entrainement, vous pourrez rapidement améliorer votre voix

pour la rendre plus audible et plus séduisante.

 

 

 

 

 

 

Connaître sa voix n’est pas une chose facile.

Pour des raisons physiologiques, nous nous entendons différemment des autres.

Mais la principale raison pour laquelle nous n’avons que peu conscience de notre voix, c’est que nous ne prenons que rarement le temps de l’écouter vraiment.

Lorsque nous entendons, par hasard, un enregistrement de notre voix, nous avons souvent du mal à nous reconnaître. Pour une communication efficace, se familiariser avec sa voix est très important.

 

.....

Enregistrez-vous

 

La plupart des gens n'aiment pas écouter le son de leur propre voix.

Pourtant, s'enregistrer et se réécouter est un bon moyen de progresser.

  • Cela peut vous aider à déceler des défauts auxquels vous ne feriez pas attention autrement : erreurs de prononciation, débit de parole trop rapide, hauteur de voix inadaptée...

  • Vous pouvez aussi utiliser une caméra pour vous enregistrer. Cela permettra aussi de corriger votre posture et les mouvements du visage (yeux, bouche).

  • Trouvez un moment calme pour vous écouter.

  • Ne vous préoccupez pas de savoir si vous avez une jolie voix, mais soyez attentif :

  • aux Parasites (les euh – je veux dire – humm…)

  • à l’Articulation

  • au Rythme 

  • au Volume 

  • à l'Effet Tonus 

L’effet de sa Voix

 

Est-elle le reflet de l’image que vous souhaitez donner aux personnes qui vous écoutent ?

Si vous lui trouvez des défauts, prenez-les un par un et travaillez-les.

Éventuellement, posez une “aide-mémoire” sur votre bureau : *Ralentir*  *Articuler*  *Respirer*  *Pause*

En quelques jours, vous les aurez éliminés.

Prendre Soin de sa Voix

Votre voix se fatigue-t-elle, lorsque vous parlez longtemps ?

Vous arrive-t-il d’avoir des maux de gorge ou une extinction de voix ?

Si c’est le cas, votre voix est peut-être placée trop haut ou trop bas.

Autrement dit, vous forcez vos cordes vocales à faire une gymnastique qui ne leur est pas naturelle et qui peut entraîner, à la longue, des lésions. Pour améliorer sa voix, il est intéressant d'essayez l’exercice suivant que pratiquent les chanteurs pour se détendre et, en même temps, renforcer leur voix :

  • Tenez-vous debout, la colonne vertébrale bien droite (sans cambrer le dos !). Les bras le long du corps, paumes des mains vers l’intérieur. Tout en inspirant lentement par le nez, laissez monter vos bras jusqu’à ce que vos mains se touchent, bras tendus, au-dessus de votre tête. Sentez l’étirement du haut de votre corps.

  • Tout en maintenant l’étirement de la région de vos côtes, du dos, de l’ensemble de votre cage thoracique, laissez maintenant redescendre vos bras. Expirez en même temps tout en émettant un son (par exemple, ohhh ou ahhh). Prenez conscience des vibrations qui se produisent dans le haut de votre corps, dans votre visage.

  • Recommencez cet exercice plusieurs fois tout en variant l’intensité du son que vous émettez en expirant. Restez très attentif aux vibrations. Sentez quelle note produit la vibration la plus agréable. En principe, c’est là que votre voix se fatigue le moins.

Développer une habitude Oratoire

  • Adaptez l'intensité de votre voix à la situation. Par exemple, si vous vous adressez à un groupe de personnes, il sera nécessaire de hausser la voix pour augmenter sa portée et capter l'attention de chacun.

  • En revanche, parler fort dans le cadre d'une conversation banale est inutile. Cela est même déconseillé, car votre interlocuteur pourrait installer une mauvaise interprétation.

Parler trop vite est une mauvaise habitude

Cela peut vous donner l'impression d'être sûr de vous, mais vos interlocuteurs risquent de ne pas vous suivre et de ne pas vous comprendre. Ils seront moins incités à vous écouter et détourneront leur attention. Il est important de ralentir votre débit de paroles et d'espacer vos phrases. Cela permet d'accentuer vos propos et de reprendre votre souffle. 

Ne parlez pas trop lentement non plus. Vous risquez d'ennuyer vos interlocuteurs qui ne tarderont pas à s'impatienter et à s'en aller. Le débit idéal se situe entre 120 et 160 mots/mn. Cependant, si vous prononcez un discours, il est recommandé d'adopter un débit adapté. 

Parlez plus lentement si vous voulez capter l'attention sur un point précis.

En revanche, soyez plus vif si vous voulez susciter une impression de passion et d'enthousiasme.​​

Articulez

Parler clairement est l'un des aspects les plus importants du processus.

Soyez attentif à chaque mot que vous dites : prononcez-en chaque syllabe distinctement.

  • Accordez une attention toute particulière à la position des lèvres, de la langue et des dents lorsque vous parlez. Ouvrez bien la bouche, relâchez vos lèvres et maintenez votre langue et vos dents dans une position correcte. Cela vous aidera à vous débarrasser de certains problèmes de diction, tels que le zézaiement. Vous devez vous forcer à articuler, ce qui vous demandera un effort au début. Mais cela deviendra naturel au fil du temps.

  • Il est courant d'« avaler » une partie des mots dans les conversations du quotidien. Soyez donc vigilant.  Par exemple, dites « je sais » au lieu de « j'sais », « je ne sais pas » au lieu de « ché pas »..

Respirez profondément

Prendre de profondes respirations est essentiel pour la voix.

La plupart des personnes ont une respiration rapide et saccadée, ce qui rend la voix nasillarde et aigüe.

  • Vous devez respirer avec votre diaphragme et non avec votre thorax. Pour savoir si votre respiration est correcte, placez votre main sur le haut du ventre, juste sous le sternum. Vous devez sentir votre estomac se dilater et voir vos épaules monter (pendant l'inspiration) et descendre (pendant l'expiration).

  • Faites des exercices de respiration. Inspirez profondément et lentement (pendant environ 5 secondes) et laissez l'air emplir votre ventre. Expirez ensuite de la même manière pendant encore 5 secondes.  Exercez-vous jusqu'à ce que vous adoptiez la bonne technique de respiration.

  • Pensez aussi à votre posture. Que vous soyez assis ou debout, tenez-vous droit, la tête haute, et les épaules en arrière. Cela améliorera votre respiration et vous permettra de faire porter votre voix plus facilement. De plus, vous donnerez l'impression d'avoir confiance en vous.

  • Essayez de respirer à la fin de chaque phrase. Cette petite pause permet à vos interlocuteurs de mieux intégrer votre discours. Notez que si vous adoptez la technique de la respiration profonde, il n'est pas nécessaire de vous arrêter à chaque phrase. Ainsi, vous pouvez parler plus longtemps sans vous essouffler.

Modulez la hauteur de votre Voix

 

La hauteur de votre voix a un impact sur la qualité de votre discours.

Bien que vous ne devriez pas changer la tessiture naturelle de votre voix, essayez de la contrôler pour trouver le timbre idéal. Pour régler la hauteur de votre voix, amusez vous à fredonner un air ou à lire à voix haute. Évitez un ton monocorde. Accentuez certains mots pour mettre en valeur tout votre discours.

Faites des Vocalises

Les vocalises peuvent être un bon moyen de développer votre voix.

  • Relâchez vos lèvres et détendez vos cordes vocales. Pour cela, vous pouvez bâiller en ouvrant bien la bouche, bouger votre mâchoire inférieure de gauche à droite et de droite à gauche ou masser les muscles de votre gorge avec vos doigts.

  • Augmentez votre capacité pulmonaire. Expirez profondément pour rejeter tout l'air de vos poumons puis prenez une grande inspiration. Retenez votre souffle pendant environ 15 secondes avant d'expirer à nouveau.

  • Travaillez la hauteur de votre voix. Dites « A » avec votre voix normale puis redites-le avec une voix de plus en plus grave. Vous pouvez aussi réaliser cet exercice avec d'autres lettres de l'alphabet .

  • Répétez des vire-langues . Voici quelques exemples.

    • Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter.

    • Sans zèle, sans ailes, sans sel et sans elle, sa chance chancelle.

    • Un généreux déjeuner régénérerait des généraux dégénérés.​

    • Tic et Tac ont chacun leur tactique. Tic pique Tac quand Tac attaque Tic, et Tac attaque Tic quand Tic pique Tac.

L'Energie du Changement

bottom of page